Dakar 2022 : première semaine

7 janvier 2022

Le première semaine du Dakar 2022 s’est terminée aujourd’hui, offrant aux pilotes une journée de repos bien méritée. Retour sur cette semaine pleine de rebondissements.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dakar 2022 : première semaine

7 janvier 2022

Le première semaine du Dakar 2022 s’est terminée aujourd’hui, offrant aux pilotes une journée de repos bien méritée. Retour sur cette semaine pleine de rebondissements.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

C'est comme chaque année LE rendez-vous des aventuriers de la moto : Le Dakar ! Pour commencer la toute neuve année 2022 du bon pied, quoi de mieux que deux semaines à rouler dans les dunes sous le soleil d'Arabie Saoudite ? Notre pilote Ross Branch, tout sourire comme à son habitude, a débuté ce rallye avec l'envie de se faire plaisir et de performer.

Samedi 1 janvier 2022 | Etape 1A | Jeddah > Hail

 
C’est par un format d’étape inédit que les pilotes ont entamé ce Dakar 2022. Partis de Jeddah le long de la Mer Rouge, c’est aux portes de la région de Médine que le départ de la spéciale de qualification a été donné. Un sprint inaugural de 19 kilomètres qui annonce déjà la couleur : des pistes sablonneuses et des dunes pour un chrono 100% sable. Et à ce petit jeu là, notre Ferrari du désert est redoutable ! Poignée dans l’angle au guidon de sa Yamaha WRF450 Rally, Ross affole les radars pour terminer à la troisième place de ce sprint. 
 
614 kilomètres de liaison en direction du Nord-Est attendaient ensuite la caravane pour rallier Ha’il où les attendait l’étape en boucle 1B du lendemain.
Dimanche 2 janvier 2022 | Etape 1B | Hail > Hail

 
Après les pluies de la nuit sur Ha’il et le Nord de l’Arabie Saoudite, les premiers à partir au petit matin ont quitté le bivouac sous la brume. Au programme, du sable au milieu de montagnes. Les pistes sablonneuses occupaient 85% : l’heure pour les concurrents de se préparer à « rentrer dans le vif du sujet ».
 
Ross perd malheureusement pas mal de temps sur cette étape, due à quelques erreurs de navigation, mais fini à une très belle 9e place (étape et général).
Lundi 3 janvier 2022 | Etape 2 | Hail > Al Qaisumah

 
Véritablement submergé par les eaux, le bivouac d’Al Artawiyah a été privé de la soirée si spéciale de l’étape marathon qui devait s’y tenir. Mais c’est l’essence même du rallye-raid que de se plier à la nature : organisation comme concurrents se sont déroutés sans sourciller vers le bivouac de l’étape 3. Le programme sportif de la deuxième étape n’a pas pour autant été bouleversé puisqu’à l’issue de la spéciale de 338 km en direction de la province de Riyadh, une nouvelle liaison de 270 km a permis de rejoindre Al Qaisumah, où la caravane s’est établie pour deux nuits.
 
La Kalahari Ferrari était en panne d’inspiration dans cette étape compliquée… Une grosse erreur de navigation juste après le ravitaillement lui fait perdre de nombreuses minutes, mais il reste au contact avec une 12 place au général à seulement 22′ 21 » du leader, le britanique Sam Sunderland.
Mardi 4 janvier 2022 | Etape 3 | Al Qaisumah > Al Qaisumah

 
C’est une spéciale raccourcie d’une grosse centaine de kilomètres en raison des fortes intempéries qui ont détrempé une partie de la région d’Al Artawiyah que les concurrents ont dû affronter ce troisième jour de course. En boucle autour de Al Qaisumah, les concurrents ont commencé par une liaison de 214 km, avant 255 km de spéciale, suivis d’un retour de 166 km jusqu’au bivouac de départ pour la deuxième étape en boucle de la course. Au menu ? Du sable, plus lourd donc plus porteur « grâce » aux pluies. Mais aussi des dunes à franchir durant près de 30 km au travers d’un cordon où elles étaient estampillées niveau 2. 
 
Dans ces conditions de sable détrempé et de pistes ultra rapides, Ross semble avoir pris beaucoup de plaisir ! Il termine l’étape à la 11e place (étape et général) et reprend quelques minutes au leader. De bonne augure pour la suite !
Mercredi 5 janvier 2022 | Etape 4 | Al Qaisumah > Riyadh

 
Pour marquer le coup du passage du tiers de la course, la spéciale 4 était tout simplement la plus longue de ce 44e Dakar. Un chrono redouté qui affichait pas moins de 465 km. Une première section de 40 km avec de nombreuses intersections en Y, qui pouvait donner des nœuds à la tête, avant de passer à la zone de dunes du jour, puis une fin de spéciale annoncée comme « plus technique ». Et avec 80% de terre, parfois copieusement humide, il y avait plus à perdre qu’à gagner entre Al Qaisumah et Riyadh.
 
Ross Branch est à l’aise sur ce type de terrain et son endurance lui a permis d’aborder cette étape le couteau entre les dents. A l’attaque tout le long des 465 km, le pilote botswanais prend du plaisir et parvient à maintenir sa belle 11e place au général malgré presque 7 minutes de perdues sur le leader.
Jeudi 6 janvier 2022 | Etape 5 | Riyadh > Riyadh

 
C’était une journée inédite sur le Dakar. Aujourd’hui, c’est l’intégralité de l’étape qui était différente pour les motards qui ont emprunté des parcours en boucle autour de la capitale. Récompense à un lever aux aurores, les plus rapides sont arrivés au bivouac pour profiter du soleil de début d’après-midi. La spéciale de 346 km à l’Est de Riyadh a réservé son lot de surprises.
 
Ce qui n’a pas été une surprise, c’est de voir Ross aborder cette spécial avec son sourire légendaire !  Heureux de pouvoir rouler aux côtés de ses coéquipiers, il les a cependant lachés quelques instants, juste le temps de finir deuxième de l’étape… et de remonter à la 7e place du classement général. Chapeaux bas monsieur !!
Vendredi 7 janvier 2022 | Etape 6 | Riyadh > Riyadh

 

Dernière journée de course avant celle de repos, l’étape 6 a donné lieu au jeu des chaises musicales entre les boucles FIA et FIM de la veille dans la région de Riyadh. Les autos et les motos se sont élancées en même temps à partir de 7h45 dans leurs spéciales respectives. L’essentiel du parcours chronométré était donc déjà marqué par les passages des autos de la veille, qui ont rendu le parcours impraticable sur certaines portions, contraignant la direction de course à stopper les motards à la première neutralisation commune, au km 101.

Et c’est malheureusement là qu’arrive l’accident… Lancé en deuxième position grâce à sa superbe performance de la veille, Ross Branch est rapidement tombé sur un os. Au 3e km, une ornière impossible à prévoir envoi notre pilote à la chute !
 
L’homme et la moto ont pris de mauvais chocs lors de cet accident, mais la journée de repos anticipée et le travail du team Monster Energy Yamaha Rally nous permettent de garder espoir. Nous espérons tous voir Ross Branch en bonne santé et souhaitons qu’il puisse continuer ce Dakar si bien commencé. Affaire à suivre…

Articles récents

Dakar 2022 : première semaine

Le première semaine du Dakar 2022 s’est terminée aujourd’hui, offrant aux pilotes une journée de repos bien méritée. Retour sur cette semaine pleine de rebondissements.

Au tour de Karlis de monter sur le podium !

Après Ferruccio Zanchi et Ivano Van Erp, au tour de Karlis Reisulis de monter sur un podium du championnat d’Europe 125 !

Top cinq pour Karlis et Ivano !

On avait pris gout au podium, mais il n’y en a pas eu ce mardi à Arco di Trento ! Pourtant Karlis Reisulis comme Ivano Van Erp auraient mérité d’y monter après leurs superbes courses qui les placent quatre et cinquième de GP de Pietramurata.

Une finale d’Enduro Kid en apothéose !

Ce week-end avait lieu la 5e et dernière épreuve du Trophée Enduro Kid 2021, en présence de nos 5 académiciens. Retours sur une saison prolifique !

Fabio Quartararo champion du monde de motoGP

Troisième victoire pour Ivano Van Erp !

On ne l’arrête plus ! Si le début de saison ne fut pas à la hauteur des attentes, Ivano Van Erp a pris son envol et une semaine après s’être imposé en Espagne il récidive en Italie ou il remporte son troisième succès de l’année.